Aller au contenu principal

Un legs exceptionnel de 31 tableaux pour le musée des Beaux-Arts

Un legs exceptionnel de 31 tableaux pour le musée des Beaux-Arts

Début juillet 2021, la Réunion des Musées Métropolitains a bénéficié du généreux legs de Lucien et Simone Baudoux. Renoir, Boudin, Chagall, Dufy… Pas moins de 31 tableaux des grands noms de la peinture, accompagnés de 50 objets d’art et de 7 meubles, complètent ainsi les collections de la RMM.

 

L'exposition sera exceptionnelement fermée ce jeudi 14 octobre 2020. Veuillez nous excuser pour la gêne occasionnée.

 

renoir.png
Pierre-Auguste RENOIR, Portrait de Gabrielle © Réunion des Musées Métropolitains Rouen Normandie, Musée des Beaux-Arts

Le docteur Lucien Baudoux (1922-1989), médecin rouennais qui exerçait au rez-de-chaussée de sa maison du boulevard de l’Yser, et son épouse, Simone Baudoux, ont constitué leur collection à partir des années 1960. Ils fréquentaient régulièrement les salles des ventes ainsi que les galeries d’art telle que la Galerie Maeght d’où provient l’une des pièces maîtresses de la collection, le tableau de Marc Chagall (1887-1985) intitulé Vierge, lune et colombe au coucher du soleil.

La collection se caractérise par un ancrage territorial. Plusieurs tableaux de marine ont pour toile de fond la Seine et le littoral septentrional. Aussi, les pièces de faïence de Rouen, notamment de rares plats monumentaux en faïence bleue du XVIIe siècle ou encore des saupoudreuses et assiettes polychromes du XVIIIe siècle, témoignent d’une histoire de la production rouennaise ainsi que de la maîtrise technique et de l’inventivité des artisans des manufactures.

dufy.png
Raoul DUFY, Pablo Casals et Yvonne Lefebur, 1946 © Réunion des Musées Métropolitains Rouen Normandie, Musée des Beaux-Arts

Le legs du couple est daté de 1994 et a été placé sous l’usufruit de Simone Baudoux décédée le 17 juin 2021. L’entrée de chacune des pièces de leur collection fut confirmée par le Conseil Artistique des Musées de France qui valida l’inscription des objets à l’inventaire des musées d’art dès 1994.

Après un « bichonnage », opéré par un restaurateur agréé « Musées de France » sous le contrôle scientifique et technique de la Direction des Affaires culturelles de Normandie et du Service des Musées de France, visant à présenter la collection sous son meilleur jour et à lui garantir des conditions de conservation optimales, une sélection des œuvres sera visible au deuxième étage du musée des Beaux-Arts de Rouen.

boudin.png
Eugène BOUDIN, Avant-port de Trouville, 1895 © Réunion des Musées Métropolitains Rouen Normandie, Musée des Beaux-Arts