Aller au contenu principal

WHISTLER, L’EFFET PAPILLON

24 Mai 2024 - 22 Septembre 2024
WHISTLER, L’EFFET PAPILLON

Exposition Whistler, L'effet papillon

Dans le cadre du Festival Normandie Impressionniste, le musée des Beaux-Arts de Rouen propose une exposition intitulée "Whistler, l'effet papillon" consacrée au peintre américain James Abbott McNeill Whistler.

Du 24 mai au 22 septembre 2024, vous pourrez vous imprégner d'un phénomène artistique majeur : le Whistlerisme.

 

L'exposition explore effectivement un phénomène majeur de la seconde moitié du 19e siècle et du premier tiers du 20e siècle : le Whistlerisme. Ce mouvement artistique dont James Abbott McNeill Whistler (1834-1903), artiste d’origine américaine, est la figure, a la particularité d'être né de son vivant et d’avoir investi la création contemporaine internationale sur une large période.

Dans toute l’Europe ainsi qu’aux États-Unis, la production croissante de paysages nocturnes et de portraits témoigne de l’importante diffusion des recherches plastiques mises en place par l’artiste. Par sa pérennité, ainsi que son vaste rayonnement, le Whistlerisme se révèle être un phénomène artistique offrant un nouveau prisme d’exploration, jalonné par différents courants tel que l’impressionnisme et le symbolisme.

arrangement_en_gris_et_noir_ndeg_1_ou_la_mere_de_lartiste.jpg

James Abbott McNeill Whistler, Arrangement en gris et noir n°1, ou la mère de l'artiste (1871) © RMN - Grand Palais (musée d'Orsay) / Jean Schormans

 

Whistler a fondamentalement été le plus grand représentant d’une forme d’art total, si prisée alors par l’élite artiste cosmopolite, où se conjuguent poésie, musique et art de vivre. Dans cette célébration rouennaise, dandysme, japonisme, anglomanie et fascination pour le siècle d’or espagnol ainsi que pour Venise constituent quelques-unes des étapes clés d’un voyage qu’il appartient au visiteur de prolonger par son implication au cœur de la sensation.

Whistler, L’Effet papillon, ce sont aussi des salons où on écoute de la musique, où l’on respire des parfums, où l’on touche des étoffes. Le visiteur est un invité. Il goûte l’ambiance, le velouté d’une assise, les teintes tout en nuances, subtiles et rabattues, des espaces raffinés qui l’accueillent. Bords de mer, vues du Grand Canal ou de la Tamise, ce sont des miroirs évanescents, délicatement rendus par les gris, les verts et les bleus aux ombres laiteuses, par les dorés encore vaillants mais déjà vacillants des lueurs, résonances assourdies et lointaines du fracas de la ville. Dans ses portraits d’élégantes et de dandys, ses paysages nocturnes si précurseurs, et dans ses vues diurnes, Whistler, avec sa palette tout en sous-tonalités subtiles, exprime d’exceptionnelles qualités de coloriste.

symphony_in_white_no._2_the_little_white_girl_2.jpg

James Abbott McNeill Whistler, Symphony in White, No. 2 : The Little White Girl, 1864. Huile sur toile - © Tate Britain

 

MÉDIATION

L’exposition se distingue aussi par la volonté de rendre accessible l’esthétique whistlérienne au plus grand nombre grâce à de nombreux dispositifs de médiation mettant en œuvre les cinq sens, pour le plus d’immersion possible.

Une attention est portée à l’écriture des textes de salle et aux cartels afin de les rendre adaptés à tous les publics. Une exposition à hauteur d’enfant est aussi proposée avec l’intervention d’Emmanuel Guibert et Marc Boutavant et la mobilisation de leur héros Ariol (un héros Bayard Jeunesse), afin de favoriser les liens intergénérationnels entre jeune public et adultes. Le héros de bande dessinée emmènera les jeunes visiteurs dans cette découverte d’un peintre influencé et influenceur.

La médiation en salle privilégie une approche sensorielle et inclusive afin de proposer à chaque personne une visite qui « parle » non seulement à la vue mais aussi au toucher ou à l’ouïe. Musiques, étoffes, senteurs offrent ainsi un contrepoint sensible à la contemplation des œuvres. Des créations sonores guideront les visiteurs à travers les salles afin de leur offrir une expérience émotionnelle et immersive de l’exposition. Ce parcours est proposé par Musair.

sur_la_plage_dieppe_impression_mer_grise_0.jpg

Paul-César Helleu, Sur la plage, Dieppe, impression mer grise. Huile sur toile - © C. Lancien, C. Loisel

 

COMMISSARIAT GÉNÉRAL ET SCIENTIFIQUE

Laura Valette et Florence Calame-Levert

 

COMMISSARIAT ASSOCIE

Sylvain Amic et Jean-Baptiste Chantoiseau

 

Plein tarif : 12€

Tarif réduit : 7€

Achetez vos entrées ici.

 

Musée des Beaux-Arts de Rouen

 

Esplanade Marcel Duchamp
76000 Rouen
 
Informations pratiques :
▶︎ Horaires d'ouverture:
Du mercredi au lundi de 10h00 à 18h00

▶︎ Accès : 
En bus : arrêt Square Verdrel - rue Jeanne-d'Arc (F2, 8, 11, 13) et arrêt Beaux-Arts - rue Lecanuet (F2, 5, 11, 13, 20).
En métrobus : station Gare SNCF ou Palais de Justice.

▶︎ Accès handicapés : 26 bis, rue Jean Lecanuet
 
L'usage de ces photos est strictement réservé à cette page internet, merci de ne pas les utiliser ni les reproduire.